Rechercher :

 
  accueil  
  articles  
  l'association
  forum  
  Liens  
  contacts  
         
 
 


Actualités de l’autisme
et du handicap


 
 

Retarder la prise en charge adéquate des enfants autistes a un coût pour l’enfant et la société
( 25 février 2017 )

Appel à projets autisme 2017 de la Fondation Orange
( 25 février 2017 )

Ouverture du site officiel d’information sur l’autisme
( 22 février 2017 )

Cerveau : dépister précocement l’autisme par IRM ? / Sciences et Avenir
( 22 février 2017 )

Les « comportements-problèmes » au sein des établissements et services accueillant des enfants et adultes handicapés : Prévention et Réponses
( 22 février 2017 )

L’autisme : quelles origines, quels traitements ? émission France culture
( 22 février 2017 )

La CNSA met en ligne le tronc commun du métier des maisons départementales des personnes handicapées (MDPH)
( 22 février 2017 )

Comment favoriser des parcours fluides et éviter des ruptures pour les personnes avec autisme
( 22 février 2017 )

Direction Générale de l’Offre de Soins : rapport 2012
( 3 août 2013 )

Crise ouverte au Ministère de la Santé
( 3 août 2013 )

voir toutes les actualités
 
Accueil du site > Articles > Actualités de l’autisme et du handicap > Des maisons des usagers en psychiatrie pour protéger les personnes autistes (...)
Des maisons des usagers en psychiatrie pour protéger les personnes autistes c’est une urgence

13ème législature
Question N° : 44119 de M. Jacquat Denis ( Union pour un Mouvement Populaire - Moselle ) QE
Ministère interrogé : Santé et sports
Ministère attributaire : Santé et sports
Question publiée au JO le : 10/03/2009 page : 2255
Réponse publiée au JO le : 30/06/2009 page : 6731

Rubrique : santé
Tête d’analyse : maladies psychiatriques
Analyse : prise en charge. rapport. propositions

Texte de la QUESTION : M. Denis Jacquat attire l’attention de Mme la ministre de la santé et des sports sur les recommandations exprimées dans le rapport portant sur les missions et l’organisation de la santé mentale et de la psychiatrie. Le rapporteur préconise que soit retenu le principe de la création de "bureau des usagers", qui ne serait ni lieu de soins, ni lieu administratif mais un lieu d’expression et d’échange clairement identifié au sein de la structure hospitalière et intégré en tant que tel dans le projet d’établissement. Il ajoute que cette création devrait se dérouler dans le cadre d’une expérimentation dans le temps et dans l’espace et qu’elle devrait faire l’objet d’une évaluation. Il la remercie de bien vouloir lui faire connaître son avis à ce sujet.

Texte de la REPONSE : La recommandation du rapport sur les missions et l’organisation de la santé mentale et de la psychiatrie visant à créer au sein des établissements un « bureau des usagers » qui ne soit « ni lieu de soin, ni lieu administratif mais un lieu d’expression et d’échange » correspond précisément aux préconisations formulées dans la circulaire n° DHOS/E1/2006/550 du 28 décembre 2006 relative à la mise en place de maisons des usagers au sein des établissements de santé. Cette circulaire encourage les établissements à se doter de ce type de structure qui se définit comme « un espace d’accueil, d’échanges, d’écoute, d’expression et d’information pour les usagers des établissements de santé et des mouvements associatifs. », étant précisé que « la maison des usagers n’est ni un lieu de soins ni un lieu de règlement institutionnel des conflits » mais « avant tout un lieu d’expression de la parole individuelle et collective des usagers » et également « un outil qui vise à faciliter le dialogue et les partenariats avec les professionnels de santé et l’institution hospitalière » et à « apporter aux personnes malades et à leur famille soutien et conseil dans un lieu accueillant et neutre favorisant l’expression libre, dans le respect de la confidentialité ». La circulaire précise que pour être mené à bien, un tel projet « doit s’inscrire dans la politique de l’établissement en faveur de ses usagers et de son territoire », « le cadre général, les missions, les valeurs, les moyens et les partenaires [étant] définis par écrit et validés ». Le colloque organisé le 31 janvier 2009 sur ce thème, coorganisé par l’hôpital Sainte-Anne et l’hôpital européen Georges-Pompidou, dont le ministère était partenaire, avait pour objet de faire un état des lieux des expériences existantes afin d’encourager leur multiplication.

On reste sidéré que cela reste encore du domaine du volontariat en psychiatrie ! Où sont les maisons des usagers où la parole des familles soit reconnue ?

 
    Association partenaire d'Autisme France