Rechercher :

 
  accueil  
  articles  
  l'association
  forum  
  Liens  
  contacts  
         
 
 


Actualités de l’autisme
et du handicap


 
 

Retarder la prise en charge adéquate des enfants autistes a un coût pour l’enfant et la société
( 25 février 2017 )

Appel à projets autisme 2017 de la Fondation Orange
( 25 février 2017 )

Ouverture du site officiel d’information sur l’autisme
( 22 février 2017 )

Cerveau : dépister précocement l’autisme par IRM ? / Sciences et Avenir
( 22 février 2017 )

Les « comportements-problèmes » au sein des établissements et services accueillant des enfants et adultes handicapés : Prévention et Réponses
( 22 février 2017 )

L’autisme : quelles origines, quels traitements ? émission France culture
( 22 février 2017 )

La CNSA met en ligne le tronc commun du métier des maisons départementales des personnes handicapées (MDPH)
( 22 février 2017 )

Comment favoriser des parcours fluides et éviter des ruptures pour les personnes avec autisme
( 22 février 2017 )

Direction Générale de l’Offre de Soins : rapport 2012
( 3 août 2013 )

Crise ouverte au Ministère de la Santé
( 3 août 2013 )

voir toutes les actualités
 
Accueil du site > Articles > Actualités de l’autisme et du handicap > Il est plus que temps de tordre définitivement le cou à la communication (...)
Il est plus que temps de tordre définitivement le cou à la communication facilitée

Il est plus que temps de tordre définitivement le cou à la communication facilitée

 

Lire

La « communication facilitée » ou « psychophanie »
par Dr Laurent Jézéquel - SPS n° 277, mai 2007

La « communication facilitée » ou « psychophanie » est une méthode qui se veut thérapeutique, s’adressant à des personnes handicapées de la parole, quels que soient l’âge, le niveau intellectuel, l’origine du handicap, la sévérité de l’atteinte. Elle s’adresse également à des personnes valides, quel que soit également leur âge, de l’embryon au vieillard. Elle prétend aussi permettre une communication avec les morts, et même avec les animaux. Le marché est donc infini. On différencie en fait deux niveaux d’exercice selon les champs d’application :
— La Communication Facilitée proprement dite : « outil alternatif ou
augmentatif de communication destiné à développer la communication courante des personnes handicapées de la parole ».
— La psychophanie avec personnes handicapées ou valides, c’est-à-dire « expression profonde des sentiments », dont l’objectif est thérapeutique : traitement des troubles psychologiques et psychosomatiques.
La dimension thérapeutique de la Communication Facilitée proprement dite est également mise en avant par les adeptes, ce qui leur permet de « botter en touche » par rapport à la réalité de cette communication (le plus important, c’est qu’ils aillent mieux, selon eux).
La Communication Facilitée a été conçue par Rosemary Crossley, enseignante en Australie, pour des enfants atteints de paralysie cérébrale, puis pour des personnes autistes. Elle a ensuite été pratiquée aux États-Unis, puis en Europe, introduite en France au début des années 90 par une orthophoniste
parisienne, Anne-Marguerite Vexiau.

Lisez l’article en entier : la communication facilitée est une escroquerie !

 

 
    Association partenaire d'Autisme France