Rechercher :

 
  accueil  
  articles  
  l'association
  forum  
  Liens  
  contacts  
         
 
 


Actualités de l’autisme
et du handicap


 
 

Retarder la prise en charge adéquate des enfants autistes a un coût pour l’enfant et la société
( 25 février 2017 )

Appel à projets autisme 2017 de la Fondation Orange
( 25 février 2017 )

Ouverture du site officiel d’information sur l’autisme
( 22 février 2017 )

Cerveau : dépister précocement l’autisme par IRM ? / Sciences et Avenir
( 22 février 2017 )

Les « comportements-problèmes » au sein des établissements et services accueillant des enfants et adultes handicapés : Prévention et Réponses
( 22 février 2017 )

L’autisme : quelles origines, quels traitements ? émission France culture
( 22 février 2017 )

La CNSA met en ligne le tronc commun du métier des maisons départementales des personnes handicapées (MDPH)
( 22 février 2017 )

Comment favoriser des parcours fluides et éviter des ruptures pour les personnes avec autisme
( 22 février 2017 )

Direction Générale de l’Offre de Soins : rapport 2012
( 3 août 2013 )

Crise ouverte au Ministère de la Santé
( 3 août 2013 )

voir toutes les actualités
 
Accueil du site > Articles > Actualités de l’autisme et du handicap > Une nouvelle découverte génétique
Une nouvelle découverte génétique

Découverte au CHU d’Angers d’un nouveau gène à l’origine de l’autisme

ANGERS - Des chercheurs du CHU d’Angers ont annoncé jeudi avoir mis en évidence un nouveau gène à l’origine de l’autisme et vraisemblablement responsable de 1% des cas de cette maladie.

Le gène identifié, le MEF2C, "comme les autres gènes impliqué dans l’autisme et le retard mental, n’est probablement responsable que de 1% des cas", a annoncé le CHU dans un communiqué.

Mais dans ces cas, "il ne s’agit pas d’une susceptibilité à développer des troubles autistiques mais bien de la cause directe de la maladie", souligne le CHU.

"La fonction du MEF2C commence à être connue dans le cerveau. Il a été en particulier montré que, chez la souris, ce gène intervient dans la mise en place des connexions entre les cellules cérébrales et dans les processus de la mémoire", poursuit le communiqué.

"Cela ouvre la voie encore très longue vers des prises en charge thérapeuthiques adaptées", conclut le texte, en rappelant que la science est encore "très loin de comprendre tous les mécanismes de cette maladie".

 

Dossier de presse :

.

 
    Association partenaire d'Autisme France