Rechercher :

 
  accueil  
  articles  
  l'association
  forum  
  Liens  
  contacts  
         
 
 


Actualités de l’autisme
et du handicap


 
 

Retarder la prise en charge adéquate des enfants autistes a un coût pour l’enfant et la société
( 25 février 2017 )

Appel à projets autisme 2017 de la Fondation Orange
( 25 février 2017 )

Ouverture du site officiel d’information sur l’autisme
( 22 février 2017 )

Cerveau : dépister précocement l’autisme par IRM ? / Sciences et Avenir
( 22 février 2017 )

Les « comportements-problèmes » au sein des établissements et services accueillant des enfants et adultes handicapés : Prévention et Réponses
( 22 février 2017 )

L’autisme : quelles origines, quels traitements ? émission France culture
( 22 février 2017 )

La CNSA met en ligne le tronc commun du métier des maisons départementales des personnes handicapées (MDPH)
( 22 février 2017 )

Comment favoriser des parcours fluides et éviter des ruptures pour les personnes avec autisme
( 22 février 2017 )

Direction Générale de l’Offre de Soins : rapport 2012
( 3 août 2013 )

Crise ouverte au Ministère de la Santé
( 3 août 2013 )

voir toutes les actualités
 
Accueil du site > Articles > Actualités de l’autisme et du handicap > L’autisme vu par les nuls, suite : comment un bébé devient autiste ; les (...)
L’autisme vu par les nuls, suite : comment un bébé devient autiste ; les âneries en psychomotricité

On n’a hélas que l’embarras du choix :

-Comment un bébé devient autiste selon les psychanalystes :

http://www.freud-lacan.com/Journees_etude-Evenements/Retour_sur_les_journees/Le_bebe_et_l_autisme_depistage_et_prise_en_charge

Vidéo d’illustration : faites joujou avec la girafe de l’enfant et il ne sera pas autiste.

http://www.universcience-vod.fr/media/958/autisme---vers-un-depistage-precoce.html

 

-Les âneries dans la formation des psychomotriciens :

http://www.chups.jussieu.fr/polysPSM/psychomot/autismevertenv/autismevertenv.pdf

 

- A ajouter au bêtisier de l’autisme ; d’un fonctionnaire de l’éducation nationale, c’est grave...

http://www.creteil.iufm.fr/fileadmin/documents/audiovisuel/speechi/2010/Alexandre_Ploye/Intervention_amphiASH.pdf

-Psychomotricité http://www.chups.jussieu.fr/polysPSM/psychomot/autismevertenv/POLY.Mini.html

-Confusion avec le handicap psychique

Encore un grand moment en perspective :-)

Tours, 14 decembre 2010

Autismes, psychoses et existence

> L’organisation sociale varie au fil des siècles : le juridique défi nit les lois d’échange et tout citoyen a le droit et le devoir de se situer dans ce champ d’aliénation librement consenti.

> La personne, quant à elle, s’inscrit dans une structure familiale et rencontre le langage. Sa langue maternelle inaugure le registre de la parole qui détermine son désir, dimension transcendantale où elle s’incarne, structurée, se structurant à mesure de son cheminement et de ses fréquentations.

> À l’heure de la mondialisation du commerce, il convient de ne pas donner aux exigences de l’organisation, le primat sur le transcendant et de questionner le sens de l’existence. Quand l’homogénéisation domine et fétichise les statuts, il importe de maintenir la complexité des modèles anthropologiques.

> Connus depuis l’antiquité et sous toutes les civilisations, autismes et psychoses viennent interroger les conditions réglementées de l’insertion sociale, souvent contradictoires avec l’accueil du singulier au niveau même de son émergence. L’image du corps troublée, la diffi culté d’être avec autrui, la quasi impossibilité de passer d’un espace investi à un autre, le désordre existentiel incitent la société à proposer des places qui requièrent un accord contractuel mais sont trop souvent vécues comme une assignation sans réelle liberté de choix ou de circulation.

> Quel champ collectif de veillance et de partage mettre en oeuvre pour pouvoir créer avec la personne autiste ou psychotique, les conditions concrètes pour qu’elle puisse éprouver un sentiment de continuité existentielle qui aménage les discontinuités vécues afin qu’elles soient porteuses de sens et non pas sources de catastrophe existentielle personnelle, familiale ou sociale ?

> Comment ces registres nosographiques, apparemment spécifi ques, éclairent-ils la condition humaine et sa complexité, dans la vie quotidienne, en chaque personne et en toute collectivité ?

> ARGUMENT

> Ouverture

> Dr Bernard DURAND Président de la Fédération d’Aide à la Santé Mentale Croix-Marine, Paris

> Présidence de la journée : Dr Michel LECARPENTIER 


- Autismes et psychoses au carrefour des aliénations 

Dr Jean OURY Psychiatre, Clinique de la Borde, Cour Cheverny


- Vers un réchauffement de la glaciation autistique 

Pr Pierre DELION Pédopsychiatre, CHRU, Lille


- Exclure/enfermer/protéger. Le travail de la culture face à l’appartenance humaine incertaine. 

Mme Catherine LE GRAND-SÉBILLE Socio-anthropologue, Paris 


- Les géographies du morcellement et des métamorphoses : une chorégraphie des trajectoires soignantes dans les institutions et la cité

Médecins Psychiatres, Infirmiers, Cadres de Santé, Psychologues du Centre Hospitalier Régional de Tours et Centre Chorégraphique National de Touraine


- Devenir adulte avec une pathologie de l’enfance 

Mme Nathalie RIPOCHE Psychologue clinicienne, Foyer d’Accueil Médicalisé Les Maisonnées, Azay-le-Rideau 


- Le travail avec les personnes réputées déficitaires : défenses collectives et maltraitance 

Mme Lise GAIGNARD Docteur en psychologie du travail, Conservatoire des Arts et Métiers, Paris

-et en psychologie :

Lisez ce qui est donné comme définition :
Affligeant !
Comment peut-on encore écrire de pareilles bêtises en 2010 ?
Comment font lesauteurs du sote pour ne pas se tenir au courant ? Ne pas savoir que l’autisme est un trouble neuro-développemental où les mères ne sont pour rien ?

 
    Association partenaire d'Autisme France