Rechercher :

 
  accueil  
  articles  
  l'association
  forum  
  Liens  
  contacts  
         
 
 


Actualités de l’autisme
et du handicap


 
 

Retarder la prise en charge adéquate des enfants autistes a un coût pour l’enfant et la société
( 25 février 2017 )

Appel à projets autisme 2017 de la Fondation Orange
( 25 février 2017 )

Ouverture du site officiel d’information sur l’autisme
( 22 février 2017 )

Cerveau : dépister précocement l’autisme par IRM ? / Sciences et Avenir
( 22 février 2017 )

Les « comportements-problèmes » au sein des établissements et services accueillant des enfants et adultes handicapés : Prévention et Réponses
( 22 février 2017 )

L’autisme : quelles origines, quels traitements ? émission France culture
( 22 février 2017 )

La CNSA met en ligne le tronc commun du métier des maisons départementales des personnes handicapées (MDPH)
( 22 février 2017 )

Comment favoriser des parcours fluides et éviter des ruptures pour les personnes avec autisme
( 22 février 2017 )

Direction Générale de l’Offre de Soins : rapport 2012
( 3 août 2013 )

Crise ouverte au Ministère de la Santé
( 3 août 2013 )

voir toutes les actualités
 
Accueil du site > Articles > Actualités de l’autisme et du handicap > Education Nationale : circulaire de rentrée 2010
Education Nationale : circulaire de rentrée 2010

La circulaire en intégralité :

http://www.education.gouv.fr/cid50863/mene1006812c.html

Plus précisément pour les enfants en situation de handicap

1.2.6 Répondre aux besoins éducatifs particuliers des élèves

La scolarisation des enfants et des jeunes handicapés, l’enseignement aux enfants de familles non sédentaires, l’enseignement linguistique particulier offert aux enfants qui arrivent en France sans maîtriser notre langue, les aménagements apportés à la scolarité des enfants intellectuellement précoces sont autant de réponses adaptées à des besoins éducatifs particuliers.

L’attention portée à la scolarisation des enfants et jeunes handicapés doit s’intensifier encore pour leur assurer des parcours scolaires encore plus satisfaisants.

Les enjeux portent aujourd’hui également sur la fluidité de leurs parcours et la qualité des paliers de transition qu’ils connaissent dans le cadre de leurs projets personnalisés de scolarisation (PPS).
Quatre leviers pour améliorer la scolarisation des élèves handicapés :


- le renforcement de la coopération entre les écoles et les EPLE et les établissements médico-sociaux et de santé et la mise en place des unités d’enseignement sont déterminants dans l’amélioration de la qualité du parcours de l’élève lorsqu’il est amené à fréquenter différentes structures (école ordinaire et institut médico-éducatif par exemple) et de l’organisation du service d’enseignement pour répondre au mieux aux besoins exprimés dans chaque PPS.

L’élaboration, la signature et la mise en œuvre effective des conventions prévues par le décret n° 2009-378 du 2 avril 2009 et son arrêté d’application constituent des priorités ;


- l’augmentation du nombre d’enseignants référents, qui jouent un rôle essentiel dans la qualité de la scolarisation des élèves handicapés, doit permettre d’améliorer encore la relation avec la famille et les équipes pédagogiques, notamment dans le second degré ;

- la poursuite des créations d’unités pédagogiques d’intégration, qui constituent un moyen privilégié d’inclusion scolaire dans le second degré, tant en collège qu’en lycée d’enseignement général, technologique ou professionnel, doit s’accompagner d’exigences quant aux liens avec l’ensemble des personnels de l’établissement et quant à l’articulation avec les dispositifs d’éducation et de soin ;


- le développement des pôles ressources pour la langue des signes française (LSF) dans chaque académie, conformément à la circulaire n° 2008-109 du 21 août 2008, implique une politique active de recensement et de mobilisation des enseignants susceptibles d’enseigner en LSF, dans les premier et second degrés.

Leur habilitation est définie dans la note de service n° 2009-188 du 17 décembre 2009. De plus, afin de proposer aux familles des enfants sourds un véritable choix entre une communication bilingue (LSF et français écrit) et une communication en langue française (écrit et oral), conformément à l’article L. 112-3 du code de l’Éducation, le concept de pôle ressource LSF sera élargi afin de prendre en compte à terme les besoins des élèves pour lesquels les parents ont souhaité le recours au « langage parlé complété » (LPC), selon des modalités qui seront précisées dans une circulaire à paraître. En application du « Plan gouvernemental pour les personnes sourdes et malentendantes », une expérimentation sera conduite à ce sujet dans trois académies dès la rentrée.

Le ministère de l’Éducation nationale mène par ailleurs une politique active de soutien au développement de ressources numériques adaptées.

Elles sont présentées sur le site « l’école pour tous », portail national d’information et d’échanges destiné à accompagner la scolarisation dans les classes des élèves en situation de handicap.

 
    Association partenaire d'Autisme France