Rechercher :

 
  accueil  
  articles  
  l'association
  forum  
  Liens  
  contacts  
         
 
 


Actualités de l’autisme
et du handicap


 
 

Retarder la prise en charge adéquate des enfants autistes a un coût pour l’enfant et la société
( 25 février 2017 )

Appel à projets autisme 2017 de la Fondation Orange
( 25 février 2017 )

Ouverture du site officiel d’information sur l’autisme
( 22 février 2017 )

Cerveau : dépister précocement l’autisme par IRM ? / Sciences et Avenir
( 22 février 2017 )

Les « comportements-problèmes » au sein des établissements et services accueillant des enfants et adultes handicapés : Prévention et Réponses
( 22 février 2017 )

L’autisme : quelles origines, quels traitements ? émission France culture
( 22 février 2017 )

La CNSA met en ligne le tronc commun du métier des maisons départementales des personnes handicapées (MDPH)
( 22 février 2017 )

Comment favoriser des parcours fluides et éviter des ruptures pour les personnes avec autisme
( 22 février 2017 )

Direction Générale de l’Offre de Soins : rapport 2012
( 3 août 2013 )

Crise ouverte au Ministère de la Santé
( 3 août 2013 )

voir toutes les actualités
 
Accueil du site > Articles > Actualités de l’autisme et du handicap > Désinformation médiatique sur l’autisme
Désinformation médiatique sur l’autisme

Faut-il rappeler qu’il y a en France 430 000 personnes autistes, dont 140 000 enfants ? La plupart sans scolarisation autre que partielle ou symbolique. La psychiatrisation avec des méthodes hors d’âge et inadaptées (packing, pataugeoire, psychothérapie) reste majoritaire, 80% des psychologues et psychomotriciens n’ont qu’une formation psychanalytique, les documents de la HAS ne sont pas lus par les psychiatres qui dans leur majorité les refusent, les médecins n’ont toujours que 2 h de formation à l’autisme en 7ans d’étude, les enseignats ne sont pas formés, Autisme France et Autistes sans frontières ont dû elles-mêmes faire une campagne de dépistage de l’autisme à destination des professionnels.

Il naît chaque année 6 à 8000 enfants autistes et on veut nous faire croire que 2000 places nouvelles, alors que des milliers d’enfants et adultes n’ont rien et doivent aller en Belgique, ont résolu les problèmes ? Mais de qui se moque-t-on ?

 

•Le plan autisme et ses résultats•

« Un an et demi après son lancement, le plan autisme a obtenu des résultats concrets, comme l’élaboration d’un socle de connaissances ou la création de plus de 2 000 places d’accueil supplémentaires.
Ce plan a également permis de promouvoir des méthodes novatrices de traitement de l’autisme, qui sont mises en application dans des structures expérimentales spécialement dédiées. L’autisme, une maladie-prison pour ceux qui en sont atteints.
C’est aussi un terrible calvaire pour les familles qui ont l’un des leurs qui souffre de cette affection. Pour ces malades pas comme les autres, comme dans beaucoup de maladies psychiatriques, le comportement des autres change, les amis se font plus rares.
Ainsi, à l’isolement de l’autiste, s’ajoute souvent l’isolement de la famille. Face à cette terrible maladie, le gouvernement a décidé la mise en œuvre d’un plan « autisme » de grande envergure. »

[...]

« Les résultats sont là. Un an et demi après le lancement du plan autisme, 52 % des objectifs de créations de places ont été tenus. Pour les enfants atteints d’autisme, 422 places ont été créées dans les services d’éducation spéciale et de soins à domicile (SESSAD) pour développer leur autonomie. Et parce que le développement de l’autonomie passe aussi par l’école, le ministère de l’Éducation nationale a d’emblée mis l’accent sur l’intégration des enfants autistes en milieu scolaire (deux tiers des 17 000 enfants autistes sont scolarisés en milieu ordinaire à l’Éducation nationale et un tiers en établissement médico-social).
 »...

http://www.lepetitnicois.fr/actualites-et-politique/infos-sociales-au-quotidien/le-plan-autisme-et-ses-resultats,2260.html

 
    Association partenaire d'Autisme France