Rechercher :

 
  accueil  
  articles  
  l'association
  forum  
  Liens  
  contacts  
         
 
 


Actualités de l’autisme
et du handicap


 
 

Retarder la prise en charge adéquate des enfants autistes a un coût pour l’enfant et la société
( 25 février 2017 )

Appel à projets autisme 2017 de la Fondation Orange
( 25 février 2017 )

Ouverture du site officiel d’information sur l’autisme
( 22 février 2017 )

Cerveau : dépister précocement l’autisme par IRM ? / Sciences et Avenir
( 22 février 2017 )

Les « comportements-problèmes » au sein des établissements et services accueillant des enfants et adultes handicapés : Prévention et Réponses
( 22 février 2017 )

L’autisme : quelles origines, quels traitements ? émission France culture
( 22 février 2017 )

La CNSA met en ligne le tronc commun du métier des maisons départementales des personnes handicapées (MDPH)
( 22 février 2017 )

Comment favoriser des parcours fluides et éviter des ruptures pour les personnes avec autisme
( 22 février 2017 )

Direction Générale de l’Offre de Soins : rapport 2012
( 3 août 2013 )

Crise ouverte au Ministère de la Santé
( 3 août 2013 )

voir toutes les actualités
 
Accueil du site > Articles > Actualités de l’autisme et du handicap > Réponse à la question écrite Assemblée nationale de M. Denis JACQUAT : (...)
Réponse à la question écrite Assemblée nationale de M. Denis JACQUAT : utilisation de la CIM 10 dans le diagnostic nosologique de l’autisme

Réponse à la question écrite Assemblée nationale de M. Denis JACQUAT : utilisation de la CIM 10 dans le diagnostic nosologique de l’autisme

13ème législature
Question N° : 57556 de M. Jacquat Denis ( Union pour un Mouvement Populaire - Moselle ) Question écrite
Ministère interrogé > Santé et sports Ministère attributaire > Santé et sports
Rubrique > handicapés Tête d’analyse > politique à l’égard
des handicapés
Analyse > autistes. perspectives
Question publiée au JO le : 25/08/2009 page : 8185
Réponse publiée au JO le : 31/08/2010 page : 9523

Texte de la question
M. Denis Jacquat attire l’attention de Mme la ministre de la santé et des sports sur les demandes exprimées par l’association Autisme France dans son livre blanc de l’autisme. Autisme France demande que l’utilisation de la nomenclature internationale CIM 10 de l’organisation mondiale de la santé soit obligatoire dans les diagnostics. Il la
remercie de bien vouloir lui faire connaître son avis à ce sujet.

Texte de la réponse
Les recommandations pour la pratique professionnelle du diagnostic de l’autisme élaborées en 2005 par la Fédération française de psychiatrie en partenariat avec la Haute Autorité de santé (HAS) soulignent l’importance d’utiliser pour le diagnostic nosologique de l’autisme la terminologie employée par la classification internationale des maladies (CIM 10),
qui intègre l’autisme parmi les troubles envahissants du développement. Cette position consensuelle des experts a été rappelée dans la publication du corpus de connaissances commun sur l’autisme, intitulé : « Autisme et autres troubles envahissants du développement-État des connaissances hors mécanismes physiopathologiques, psychopathologiques
et recherche fondamentale », disponible sur le site de la HAS depuis janvier 2010, et diffusé par des journaux professionnels, à destination de l’ensemble des représentants des professionnels des champs sanitaires et sociaux et des associations. Les recommandations pour la pratique professionnelle du diagnostic de l’autisme avaient également
fait l’objet d’une large diffusion par le ministère chargé de la santé auprès des professionnels de santé lors de leurs parutions en 2006, puis de nouveau en décembre 2008. Cette communication autour de ces recommandations s’appuyait d’une part sur un rappel au sein de la presse professionnelle médicale de l’existence de ces travaux, et d’autre part, sur leur diffusion papier par l’intermédiaire des directions régionales des affaires sanitaires et sociales
(DRASS), des centres régionaux de l’autisme (CRA) et de l’association nationale des CRA aux professionnels de santé de première ligne (médecins généralistes, pédiatres...). Le corpus de connaissances commun sur l’autisme fait également l’objet d’une large diffusion, notamment par la HAS, au travers de son site et des journaux professionnels, et avec l’appui des administrations et des CRA.

http://recherche.assemblee-nationale.fr/questions/out/S43/M3T06D5BHQ7EKGMELQ0.pdf

 
    Association partenaire d'Autisme France