Rechercher :

 
  accueil  
  articles  
  l'association
  forum  
  Liens  
  contacts  
         
 
 


Actualités de l’autisme
et du handicap


 
 

Retarder la prise en charge adéquate des enfants autistes a un coût pour l’enfant et la société
( 25 février 2017 )

Appel à projets autisme 2017 de la Fondation Orange
( 25 février 2017 )

Ouverture du site officiel d’information sur l’autisme
( 22 février 2017 )

Cerveau : dépister précocement l’autisme par IRM ? / Sciences et Avenir
( 22 février 2017 )

Les « comportements-problèmes » au sein des établissements et services accueillant des enfants et adultes handicapés : Prévention et Réponses
( 22 février 2017 )

L’autisme : quelles origines, quels traitements ? émission France culture
( 22 février 2017 )

La CNSA met en ligne le tronc commun du métier des maisons départementales des personnes handicapées (MDPH)
( 22 février 2017 )

Comment favoriser des parcours fluides et éviter des ruptures pour les personnes avec autisme
( 22 février 2017 )

Direction Générale de l’Offre de Soins : rapport 2012
( 3 août 2013 )

Crise ouverte au Ministère de la Santé
( 3 août 2013 )

voir toutes les actualités
 
Accueil du site > Articles > Actualités de l’autisme et du handicap > Signez la pétition à l’attention du Conseil économique, social et (...)
Signez la pétition à l’attention du Conseil économique, social et environnemental sur la situation économique des personnes autistes

Signez la pétition à l’attention du
Conseil économique, social et environnemental
sur la situation économique des personnes autistes
 
  • Parce qu’il faut d’urgence apporter des réponses sur le coût économique et social de l’autisme, sur la nécessité de trouver des pistes de financement adaptées et sur le redéploiement des financements actuels.
  • Parce que la prise en charge des 600 000 personnes autistes reste majoritairement inadaptée, inefficace et pire encore, parce que les traitements archaïques auxquels la France a encore recours aggravent les troubles des personnes autistes, les excluant ainsi de la société et plongeant des milliers de familles dans la détresse et l’impuissance.
  • Parce qu’il est capital de nous pencher sur le coût de la non prise en charge précoce de l’autisme :
1. coût sanitaire (dépendance, surhandicap, durée de vie plus courte…)
2. coût social (80% de séparations chez les parents d’enfants autistes, obligation d’arrêt de l’activité professionnelle pour beaucoup de mères),
3. coût économique (perte d’autonomie entrainant systématiquement des hospitalisations et placements en institutions, pertes en terme d’impôts, car les 400 000 autistes qui n’ont pas d’emploi ne sont pas imposables).

Nos associations de parents estiment qu’une meilleure prise en charge précoce fera considérablement diminuer le coût économique et social de ce handicap pour la collectivité.

Nous devons être 500 000 signataires sur ce site (http://www.collectif-autisme.org/PetitionCESE) pour que le conseil se mobilise. Ce sera la première fois en France que les citoyens auront saisi cette institution représentative sur un grand sujet de société

Outre le fait de pointer une situation désastreuse, cette étude permettra de mettre en évidence les économies qui pourraient être réalisées si la personne autiste était prise en charge assez tôt, via le recours à des thérapies éducatives adaptées ainsi qu’à la scolarisation et la prise en charge en milieu ordinaire. Si celles-ci peuvent sembler coûteuses au premier abord, il est temps de démontrer, comme cela a déjà été fait au Québec notamment, qu’elles reviennent, à terme, beaucoup moins cher à l’Etat qu’une prise en charge en institution.

Le Collectif Autisme se mobilise ainsi pour que l’autisme, pathologie encore trop méconnue, soit mieux pris en charge par l’Etat tout en maitrisant les dépenses de santé.
 
 

 
    Association partenaire d'Autisme France