Rechercher :

 
  accueil  
  articles  
  l'association
  forum  
  Liens  
  contacts  
         
 
 


Actualités de l’autisme
et du handicap


 
 

Retarder la prise en charge adéquate des enfants autistes a un coût pour l’enfant et la société
( 25 février 2017 )

Appel à projets autisme 2017 de la Fondation Orange
( 25 février 2017 )

Ouverture du site officiel d’information sur l’autisme
( 22 février 2017 )

Cerveau : dépister précocement l’autisme par IRM ? / Sciences et Avenir
( 22 février 2017 )

Les « comportements-problèmes » au sein des établissements et services accueillant des enfants et adultes handicapés : Prévention et Réponses
( 22 février 2017 )

L’autisme : quelles origines, quels traitements ? émission France culture
( 22 février 2017 )

La CNSA met en ligne le tronc commun du métier des maisons départementales des personnes handicapées (MDPH)
( 22 février 2017 )

Comment favoriser des parcours fluides et éviter des ruptures pour les personnes avec autisme
( 22 février 2017 )

Direction Générale de l’Offre de Soins : rapport 2012
( 3 août 2013 )

Crise ouverte au Ministère de la Santé
( 3 août 2013 )

voir toutes les actualités
 
Accueil du site > Articles > Actualités de l’autisme et du handicap > Pas de lien entre le mercure et l’autisme
Pas de lien entre le mercure et l’autisme

Pas de lien entre le mercure et l’autisme

 

 

Lien entre autisme et mercure inexistant

 

Le lien entre l’autisme et l’intoxication mercure a été infirmé. L’hypothèse selon laquelle l’autisme serait une forme d’intoxication au mercure a été infirmée. Une étude du CUSM au Canada établit la similitude des taux de mercure entre les enfants autistes et la population en général.

 

Des chercheurs de l’Hôpital de Montréal pour enfants (HME) du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) au Canada ont communiqué de nouveaux éléments de preuve qui rejettent l’hypothèse d’une relation possible entre le mercure et l’autisme. Sous la direction du Dr Éric Fombonne, l’équipe de recherche a testé les taux de mercure dans des échantillons de cheveux et de sang provenant d’enfants autistes et de leurs mères et conclu que les taux observés ne différaient pas statistiquement de ceux d’échantillons prélevés sur des enfants sans autisme.

 

 

Lire la suite

 

 
    Association partenaire d'Autisme France