Rechercher :

 
  accueil  
  articles  
  l'association
  forum  
  Liens  
  contacts  
         
 
 


Actualités de l’autisme
et du handicap


 
 

Retarder la prise en charge adéquate des enfants autistes a un coût pour l’enfant et la société
( 25 février 2017 )

Appel à projets autisme 2017 de la Fondation Orange
( 25 février 2017 )

Ouverture du site officiel d’information sur l’autisme
( 22 février 2017 )

Cerveau : dépister précocement l’autisme par IRM ? / Sciences et Avenir
( 22 février 2017 )

Les « comportements-problèmes » au sein des établissements et services accueillant des enfants et adultes handicapés : Prévention et Réponses
( 22 février 2017 )

L’autisme : quelles origines, quels traitements ? émission France culture
( 22 février 2017 )

La CNSA met en ligne le tronc commun du métier des maisons départementales des personnes handicapées (MDPH)
( 22 février 2017 )

Comment favoriser des parcours fluides et éviter des ruptures pour les personnes avec autisme
( 22 février 2017 )

Direction Générale de l’Offre de Soins : rapport 2012
( 3 août 2013 )

Crise ouverte au Ministère de la Santé
( 3 août 2013 )

voir toutes les actualités
 
Accueil du site > Articles > Actualités de l’autisme et du handicap > Prochaines formations d’EDI Formation
Prochaines formations d’EDI Formation

Les loisirs ou "comment occuper son temps libre"   les 19 et 20 juin 2008 à Paris
          
(Pictogrammes provenant d’Axelia : www.axelia.com)
La plupart des sujets atteints d’autisme ont des difficultés à initier un jeu ou à avoir des activités ludiques. Les jeux sont le plus souvent détournés au profit de stimulations sensorielles. C’est la conséquence des difficultés particulières liées à l’autisme au niveau de l’imagination et de la compréhension sociale, fonctions nécessaires à l’élaboration de situations de jeux.
Enseigner à l’enfant atteint d’autisme, dès son plus jeune âge à avoir des activités de loisirs, de façon indépendante, favorise son épanouissement et améliore la vie à la maison.Ceci est très important à l’âge adulte. En effet les périodes non structurées sont nombreuses dans les établissements pour adultes, et les sujets atteints d’autisme doivent pouvoir développer des activités de loisirs dans ces temps libres. De plus une amélioration fonctionnelle des aptitudes de relation et d’indépendance dans les loisirs augmente les possibilités d’intégration dans la communauté.
Cette session permettra d’aborder le thème des loisirs de façon théorique et pratique, grâce à l’analyse des situations concrètes et à l’élaboration par les participant d’activités de loisirs adaptées.

  Les évaluations PEP-R du 8 au 12 septembre 2008 PARIS     NOUVELLE SESSION pour répondre à un grand nombre de demande
    (la formation du 9 au 13 juin est complète).
Cette formation porte sur l’évaluation des compétences des sujets avec autisme. Ce module comprend une partie théorique et une partie pratique avec l’évaluation d’un enfant avec autisme (maximum 13 ans), afin de permettre un véritable perfectionnement de la pratique professionnelle.

Le Profil Éducatif et Psychologique Révisé permet d’évaluer les domaines suivants : imitation, perception, motricité fine, motricité globale, coordination oculo-manuelle, performance cognitive, cognition verbale.

Objectif de la formation : Donner aux participants la possibilité d’acquérir les moyens de situer le niveau développemental de l’enfant testé, d’objectiver ses émergences, ses intérêts, son niveau d’attention et d’élaborer les grandes lignes du projet éducatif individualisé à partir de ces résultats.

// Programme (résumé)

Rôle des évaluations dans l’autisme
Les échelles non-spécifiques - Introduction au PEP-R
La structuration d’une situation d’évaluation - le dossier pédagogique et médical
Le questionnaire aux parents : priorités parentales et recueil d’informations 
L’évaluation et l’analyse des résultats
Les grandes lignes du PEI
La collaboration avec les parents - Le suivi / l’évaluation continue

Code stage : F 6 - (35 heures) animé par C. DURHAM, Psychologue  
(stage théorique de base obligatoire F 1 ou F 2 ou F 24)
(Tarif hors déplacement hébergement et repas du stagiaire)
Profession libérale 560 € / Pris en charge par l’employeur 680 €
(retenu par le FIF PL dans le cadre de ses critères 2008)
  


 
Comprendre nos différences : leur cerveau / notre cerveau
   le 15 octobre 2008 à Paris
 
Aborder le développement spécifique des personnes atteintes d’autisme et le comparer au développement normal, permet d’intégrer la nécessité de développer des stratégies éducatives spécifiquement adaptées à l’autisme.
Si le développement normal sert de référence, c’est uniquement dans le cadre de l’élaboration des projets éducatifs individualisés : il guide le choix des acquisitions à privilégier. En revanche la manière d’enseigner doit tenir compte du fonctionnement cérébral particulier, montré clairement par les études sur le cerveau (TEP tomographie par émission de positons, SPECT et IRM).

Théo Peeters, NeuroLinguiste flamand souligne « ..l’importance de la connaissance du fonctionnement interne « cœur et cerveau ensemble » de la personne avec autisme. Cette connaissance ne peut s’acquérir qu’au prix d’une formation très spécifique car nos « instincts sociaux » innés ou acquis très tôt nous gênent considérablement dans la conception à priori du fonctionnement général d’une personne autiste ».

Objectif de la formation : permettre de faire le point sur les données actuelles concernant le fonctionnement cérébral des sujets atteints d’autisme et de troubles du développement, (domaine cognitif, biologique, génétique) et d’éclairer la prise en charge à la lumière de ces informations.

Intervenant :
Maria Pilar Gattegno, Psychologue 

 
    Association partenaire d'Autisme France