Rechercher :

 
  accueil  
  articles  
  l'association
  forum  
  Liens  
  contacts  
         
 
 


Actualités de l’autisme
et du handicap


 
 

Retarder la prise en charge adéquate des enfants autistes a un coût pour l’enfant et la société
( 25 février 2017 )

Appel à projets autisme 2017 de la Fondation Orange
( 25 février 2017 )

Ouverture du site officiel d’information sur l’autisme
( 22 février 2017 )

Cerveau : dépister précocement l’autisme par IRM ? / Sciences et Avenir
( 22 février 2017 )

Les « comportements-problèmes » au sein des établissements et services accueillant des enfants et adultes handicapés : Prévention et Réponses
( 22 février 2017 )

L’autisme : quelles origines, quels traitements ? émission France culture
( 22 février 2017 )

La CNSA met en ligne le tronc commun du métier des maisons départementales des personnes handicapées (MDPH)
( 22 février 2017 )

Comment favoriser des parcours fluides et éviter des ruptures pour les personnes avec autisme
( 22 février 2017 )

Direction Générale de l’Offre de Soins : rapport 2012
( 3 août 2013 )

Crise ouverte au Ministère de la Santé
( 3 août 2013 )

voir toutes les actualités
 
Sortir de l’autisme : Jacqueline Berger

http://www.liberation.fr/transversales/weekend/320738.FR.php

L’interview de Jacqueline Berger dans Libération du 12 avril 2008 « L’autisme n’est pas une fatalité » nous paraît très éloignée des textes officiels sur l’autisme ; les faits ci-dessous sont seulement des constats de base dont nous aimerions que chacun prenne connaissance pour proposer aux lecteurs une information conforme aux connaissances actuelles en matière d’autisme, connaissances sur lesquelles s’appuient maintenant les différents groupes de travail qui travaillent sur ce handicap.
 
1) L’autisme est classé dans l’ALD 23 : trouble de la maturation du système nerveux central. Les ministres européens ont signé en décembre 2007 une circulaire rappelant l’origine biologique de l’autisme. L’autisme est un polyhandicap cérébral avec des troubles sensori-moteurs, des troubles cognitifs et des troubles comportementaux. Un groupe de travail interministériel récent a associé l’autisme au handicap cognitif et Autisme France y participe.
Toutes les recherches montrent une déficience des connexions synaptiques dans l’autisme. La psychogenèse de l’autisme a partout été abandonnée dans le monde depuis 30 ans.
 
2) L’autisme est un handicap : c’est la loi Chossy (1996). La définition de l’OMS ne dit nullement que le handicap est une déficience de l’individu mais que c’est le résultat d’une interaction entre une déficience et l’environnement, ce qui invite à adapter l’environnement. La France a un peu de mal avec cette définition mais dans les deux principes de la loi de 2005, la compensation et l’accessibilité, le deuxième va tout à fait dans ce sens, même si cela reste un vaste chantier.
 
3) Oser dire que le caractère organique de l’autisme exonère l’entourage de toute culpabilité est difficilement supportable. Les parents n’acceptent plus d’être montrés du doigt dans une pathologie dont ils ne sont pas responsables.
400 à 600 000 mères déprimées qui ont donné naissance à autant d’enfants autistes et auraient échappé à la vigilance de la médecine ? Soyons sérieux ! Où sont les études scientifiques qui démontrent cette affirmation ?
 
4) S’il faut un diagnostic, c’est que nous connaissons bien maintenant le fonctionnement d’une personne autiste et donc nous savons adapter les stratégies pertinentes ; il faut agir précocement, non pas en nous appuyant sur la plasticité psychique, ce qui ne signifie rien, mais sur la plasticité neuronale.
 
5) La scolarisation est un droit garanti par la loi. Il n’est quand même pas si difficile de former à l’autisme enseignants et AVS : il y a des associations qui le font.
Beaucoup d’enfants autistes par ailleurs n’ont pas de déficience intellectuelle et sont aptes à vivre en milieu ordinaire avec un accompagnement.
 

 
    Association partenaire d'Autisme France