Rechercher :

 
  accueil  
  articles  
  l'association
  forum  
  Liens  
  contacts  
         
 
 


Actualités de l’autisme
et du handicap


 
 

Retarder la prise en charge adéquate des enfants autistes a un coût pour l’enfant et la société
( 25 février 2017 )

Appel à projets autisme 2017 de la Fondation Orange
( 25 février 2017 )

Ouverture du site officiel d’information sur l’autisme
( 22 février 2017 )

Cerveau : dépister précocement l’autisme par IRM ? / Sciences et Avenir
( 22 février 2017 )

Les « comportements-problèmes » au sein des établissements et services accueillant des enfants et adultes handicapés : Prévention et Réponses
( 22 février 2017 )

L’autisme : quelles origines, quels traitements ? émission France culture
( 22 février 2017 )

La CNSA met en ligne le tronc commun du métier des maisons départementales des personnes handicapées (MDPH)
( 22 février 2017 )

Comment favoriser des parcours fluides et éviter des ruptures pour les personnes avec autisme
( 22 février 2017 )

Direction Générale de l’Offre de Soins : rapport 2012
( 3 août 2013 )

Crise ouverte au Ministère de la Santé
( 3 août 2013 )

voir toutes les actualités
 
Accueil du site > Articles > Actualités de l’autisme et du handicap > Le chromosome 1q21.1 et l’autisme
Le chromosome 1q21.1 et l’autisme

On sait que la duplication ou la délétion d’une section d’ADN peut entraîner des problèmes de santé ou augmenter la susceptibilité à certaines maladies. Dans cette étude, les scientifiques ont étudié l’impact d’une région précise du chromosome 1q21.1 sur divers troubles du développement.

Ils ont recherché des erreurs dans cette région, chez plus de 5000 personnes atteintes de retard mental inexpliqué, d’autisme ou d’autres anomalies congénitales. Ils ont mené les mêmes tests sur un groupe témoin de 4000 personnes, échantillonné dans la population courante.

Dans le premier groupe, ils ont trouvé plusieurs personnes caractérisées par une délétion ou une duplication de l’ADN pour le brin étudié.

Ces personnes souffraient de divers troubles, notamment un retard mental, des problèmes de croissance, des difficultés à apprendre, l’épilepsie, l’autisme, des déficiences cardiaques, des anomalies congénitales, la cataracte, une tête de taille réduite, des caractères faciaux anormaux, des déformations des mains et des problèmes au niveau du squelette. La gravité des symptômes variait considérablement, du plus léger au plus grave.

http://cordis.europa.eu/fetch ?CALLER=FR_NEWS&ACTION=D&SESSION=&RCN=29860

 
    Association partenaire d'Autisme France