Rechercher :

 
  accueil  
  articles  
  l'association
  forum  
  Liens  
  contacts  
         
 
 


Actualités de l’autisme
et du handicap


 
 

Retarder la prise en charge adéquate des enfants autistes a un coût pour l’enfant et la société
( 25 février 2017 )

Appel à projets autisme 2017 de la Fondation Orange
( 25 février 2017 )

Ouverture du site officiel d’information sur l’autisme
( 22 février 2017 )

Cerveau : dépister précocement l’autisme par IRM ? / Sciences et Avenir
( 22 février 2017 )

Les « comportements-problèmes » au sein des établissements et services accueillant des enfants et adultes handicapés : Prévention et Réponses
( 22 février 2017 )

L’autisme : quelles origines, quels traitements ? émission France culture
( 22 février 2017 )

La CNSA met en ligne le tronc commun du métier des maisons départementales des personnes handicapées (MDPH)
( 22 février 2017 )

Comment favoriser des parcours fluides et éviter des ruptures pour les personnes avec autisme
( 22 février 2017 )

Direction Générale de l’Offre de Soins : rapport 2012
( 3 août 2013 )

Crise ouverte au Ministère de la Santé
( 3 août 2013 )

voir toutes les actualités
 
Accueil du site > Articles > Bibliographie > Films > L’autisme au cinéma et en chansons
L’autisme au cinéma et en chansons

L’autisme au cinéma et même en chanson

 

 

1) Films

 

 

- Snow Cake s’inspire de l’histoire d’Angela Pell, la scénariste du film, mère d’un garçon autiste . Elle montre comment le fait de partager le quotidien d’une personne souffrant d’autisme peut être contraignant mais pas seulement ! Ce film met en scène une femme (mère) qui est autiste, et traite de l’amitié qui va se développer entre elle et le héros du film Alex.

 

Sigourney Weaver a effectué, pendant un an, diverses recherches pour ce rôle. Un travail couronné de succès.

 Voir l’analyse du film

Site officiel du film

J’apprécie moyennement le commentaire du film sur un site canadien :

 

« S’agit-il d’un cas particulier ou d’une tendance lourde ? Cette femme autistique, incarnée avec tant de vérité par Sigourney Weaver dans Plaisirs glacés (v.f. de Snow Cake), annonce-t-elle l’homo autisticus, l’humain de demain, décollé de la réalité et enfermé dans ses lubies ? On est tenté de le croire en regardant le film de Marc Evans... »

 

Lire la suite :

 

http://www.cyberpresse.ca/article/20061215/CPSOLEIL/61215182/5212/CPSOLEIL

 

 

 

 

 

 

 

Que de fantasmes et délires sur l’autisme hélas !

 MARATHON :Un film de Chung Yoon-chul | Avec Cho Seung-woo, Kim Mi-sook, Lee Ki-young, Baek Sung-hyun

MARATHON est une histoire vraie celle de Yoon Cho-Won, un jeune autiste passionné de chocolats, de zèbres et de course à pied. 20 ans après sa naissance, ce jeune homme possède le niveau intellectuel d’un garçon de 5 ans. Sa mère se bat corps et âme, depuis toujours, afin d’insérer au mieux Cho-Won dans la société.

Le Dossier de presse du film

 - Festival du film asiatique de Deauville 2006 ASIEXPO LYON 2005 grand prix du public et prix du jeune public

- Un silence particulier de Stefano Rulli

Un silence particulier : l’amour et l’autisme.

" J’éprouve de la souffrance. Pour cette fille j’ai souffert dans ma chair. J’ai appris à vivre aussi. " Stefano Rulli filme des trisomiques, se filme lui-même, filme sa femme, il filme Matteo, leur fils autiste âgé de 25 ans. A voir tous ces corps vivre dans une maison d’accueil, on perçoit d’emblée une distance juste, à la fois intime et nécessairement lointaine. Stefano Rulli, parce qu’il est père de l’un des leurs, est accepté d’emblée, et nous spectateurs avec, mis dans la confidence, propulsés dans l’intime.

- Songe d’une nuit d’hiver

Fiche du film

Date de sortie : 25 Octobre 2006

Serbie, hiver 2004. Lazare rentre chez lui après dix années d’absence. Aujourd’hui, c’est un homme différent qui retrouve la liberté, un homme décidé à se libérer du lourd fardeau du passé et prêt à commencer une nouvelle vie dans un pays qui semble vouloir lui aussi évoluer vers un futur
meilleur.
L’appartement où il vivait jadis est occupé par une femme, Jasna, qui élève seule sa fille Jovana, une enfant autiste de douze ans. Réfugiées de Bosnie, elles squattent depuis un certain temps déjà l’appartement de Lazare. Jasna souhaite elle aussi tourner la page sur un passé difficile avec un mari qui n’a jamais accepté l’autisme de leur fille et qui les a quittées.
Et parce qu’elles n’ont nulle part où aller, Lazare n’a pas le coeur de les chasser. Peu à peu, entre ces trois êtres marginalisés par la société, va naître une certaine complicité...

Commentaire : Le cinéaste affirme voir dans l’autisme une métaphore de l’état de la Serbie ; à regarder donc avec une extrême prudence ; on sait que l’autisme sert hélas à qualifier toutes sortes d’états pathologiques, y compris meurtriers...

 

Sur Wikipedia, une page sur l’autisme au cinéma

 

 -Mozart and the Whale

   

(États-Unis, 2005) Réalisé par Petter Næss. Catégorie : Comédie sentimentale. Classement : Non définie.

Description du film :
La relation amoureuse liant un mathématicien à une femme mélomane passionnée d’art n’a rien de commun. Ils sont tous les deux atteints du syndrome d’Asperger.

Voir les réactions sur ce site

- Ben X Nic Balthazar

Ben (Greg Timmermans, stupéfiant) s’accroche en effet à son monde imaginaire. Le jeune homme, qui souffre d’une forme d’autisme, anesthésie son mal de vivre en se jetant corps et âme dans l’univers des jeux sur Internet. Il évolue ainsi dans une dimension parallèle où il a la possibilité de se réinventer en personnage héroïque.

Voir l’article

2) Chansons

Une chanson très émouvante qu’un chanteur « country » américain connu Mark Leland chante sur une famille qui vit l’autisme.

Et on peut trouver le texte de la chanson.

 

 

- Une chanson de la suissesse Joséphine sur l’autisme, L’Espoir :

 

Joséphine, chanteuse suisse, est mère d’un enfant autiste. Elle a sorti un CD intitulé « A voix basse » dont le produit est versé à l’association « Les ailes de l’Espoir »
Ce disque, Joséphine ne le voulait pas seulement pour matérialiser toutes ces années d’écriture et de performance scénique, mais avant tout pour soutenir l’association « Les Ailes de l’Espoir » qui a été fondée par les parents et les amis thérapeutes bénévoles qui entourent Paul, son petit garçon autiste, et qui ont travaillé avec lui selon la méthode éducative comportementale ABA.

On la trouve sur son site (paroles seulement) et on peut commander en ligne le CD ( 20 €) :

Voir les sites :de Joséphine

de l’association

Le début de la chanson :

 

L’Espoir

Petit garçon différent

 

De la normale des gens
Tu vis dans un monde à part
Mais je ne veux pas qu’il nous sépare
Derrière cette indifférence
Je sens en toi un vide immense
J’entends des appels au secours
Laisse-moi t’aider mon amour

Cherche au fond de toi
Tu y trouveras
Tout au fond de toi
L’espoir

 

Parfois tu voudrais mieux comprendre
Mais tu ne sais pas comment t’y prendre….

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

< p>

 
    Association partenaire d'Autisme France