Rechercher :

 
  accueil  
  articles  
  l'association
  forum  
  Liens  
  contacts  
         
 
 


Actualités de l’autisme
et du handicap


 
 

Retarder la prise en charge adéquate des enfants autistes a un coût pour l’enfant et la société
( 25 février 2017 )

Appel à projets autisme 2017 de la Fondation Orange
( 25 février 2017 )

Ouverture du site officiel d’information sur l’autisme
( 22 février 2017 )

Cerveau : dépister précocement l’autisme par IRM ? / Sciences et Avenir
( 22 février 2017 )

Les « comportements-problèmes » au sein des établissements et services accueillant des enfants et adultes handicapés : Prévention et Réponses
( 22 février 2017 )

L’autisme : quelles origines, quels traitements ? émission France culture
( 22 février 2017 )

La CNSA met en ligne le tronc commun du métier des maisons départementales des personnes handicapées (MDPH)
( 22 février 2017 )

Comment favoriser des parcours fluides et éviter des ruptures pour les personnes avec autisme
( 22 février 2017 )

Direction Générale de l’Offre de Soins : rapport 2012
( 3 août 2013 )

Crise ouverte au Ministère de la Santé
( 3 août 2013 )

voir toutes les actualités
 
Accueil du site > Articles > Actualités de l’autisme et du handicap > L’évaluation du projet individuel : entre technicité et utopie (...)
L’évaluation du projet individuel : entre technicité et utopie ?

L’évaluation du projet individuel : entre technicité et utopie ?

http://www.inshea.fr/Ressource/NRAIS/n44/bonjour.pdf
Résumé :



La question de l’évaluation du projet individuel, tel qu’il est mis en place dans le champ social, médico-social et sanitaire, est abordée à partir de l’opposition entre une approche exclusivement technique et une approche purement utopique. Dans cette perspective, sont examinés les rapports ; ceux de l’éthique et de l’altérité, qui impliquent l’irréductibilité de l’autre à ma connaissance ; enfin ceux de l’éthique et de la complexité humaine, qui conduisent à repenser les notions d’autonomie et d’épanouissement en y intégrant le besoin de l’autre dans un cadre solidaire et à refonder les pratiques évaluatives sur une critique des choix théoriques et idéologiques sous-jacents. La conclusion permet de relativiser l’idée de bonnes pratiques et de les inscrire entre l’idem de l’homme et l’ipse de chacun, dans un contexte de parole libre, de doute constructif et d’esprit critique.

 
    Association partenaire d'Autisme France