Rechercher :

 
  accueil  
  articles  
  l'association
  forum  
  Liens  
  contacts  
         
 
 


Actualités de l’autisme
et du handicap


 
 

Retarder la prise en charge adéquate des enfants autistes a un coût pour l’enfant et la société
( 25 février 2017 )

Appel à projets autisme 2017 de la Fondation Orange
( 25 février 2017 )

Ouverture du site officiel d’information sur l’autisme
( 22 février 2017 )

Cerveau : dépister précocement l’autisme par IRM ? / Sciences et Avenir
( 22 février 2017 )

Les « comportements-problèmes » au sein des établissements et services accueillant des enfants et adultes handicapés : Prévention et Réponses
( 22 février 2017 )

L’autisme : quelles origines, quels traitements ? émission France culture
( 22 février 2017 )

La CNSA met en ligne le tronc commun du métier des maisons départementales des personnes handicapées (MDPH)
( 22 février 2017 )

Comment favoriser des parcours fluides et éviter des ruptures pour les personnes avec autisme
( 22 février 2017 )

Direction Générale de l’Offre de Soins : rapport 2012
( 3 août 2013 )

Crise ouverte au Ministère de la Santé
( 3 août 2013 )

voir toutes les actualités
 
Accueil du site > Articles > Actualités de l’autisme et du handicap > Un robot pour apprendre aux personnes autistes à jouer et développer les (...)
Un robot pour apprendre aux personnes autistes à jouer et développer les interactions sociales

"Un robot pour apprendre les comportements sociaux des humains"

 

Un nouveau projet, financé par l’UE, aide les enfants handicapés à apprendre à jouer au moyen de robots.

Le jeu représente une partie essentielle de l’enfance ; à travers le jeu, les enfants prennent conscience de l’environnement physique et social, d’eux-mêmes, et apprennent à développer des relations sociales. Cependant, le jeu peut s’avérer plus difficile pour les enfants souffrant d’un handicap cognitif, développemental ou physique. Ce handicap affecte leur potentiel d’apprentissage et peut conduire à leur isolement social.

Le projet IROMEC (Interactive Robotic Social mediators as Companions) étudie la façon dont les jouets robotiques peuvent être utilisés afin d’aider ces enfants à jouer et à développer ainsi de fortes aptitudes sociales. Les robots auront le rôle d’intermédiaires, encourageant les enfants handicapés à développer leur aptitude à jouer, seul ou dans un cadre social. Ils pourront également inciter d’autres enfants ou adultes à se joindre aux jeux.

Le Dr Ben Robins de l’Université de Hertfordshire, l’un des partenaires du projet, a déjà fait l’expérience en utilisant des robots pour se rapprocher des enfants autistes, et a commencé à emmener un robot prénommé KASPAR dans les écoles, à des fins expérimentales.

« L’idée est que le robot devienne un médiateur pour le contact humain », a expliqué le Dr Robins. « À travers l’interaction avec le robot, les enfants qui, en temps normal, resteraient à l’écart, montrent un intérêt accru à se joindre à d’autres enfants et humains en général. Selon nous, ce travail pourrait ouvrir la voie à l’adoption de robots en classe et dans les foyers afin de faciliter cette interaction. »

Parmi les huit partenaires du projet se trouvent des spécialistes en pédagogie, psychologie, TIC et robotique. D’ici la fin du projet ?d’une durée de trois ans), ces spécialistes espèrent disposer d’un produit prêt à la commercialisation, dans les deux années qui suivront.

Le projet est financé dans le cadre du domaine thématique Technologies de la société de l’information du sixième programme-cadre, avec un budget de l’ordre des 2,14 millions EUR.

Voir aussi avec une vidéo de démonstration

 

< p>

 
    Association partenaire d'Autisme France