Rechercher :

 
  accueil  
  articles  
  l'association
  forum  
  Liens  
  contacts  
         
 
 


Actualités de l’autisme
et du handicap


 
 

Retarder la prise en charge adéquate des enfants autistes a un coût pour l’enfant et la société
( 25 février 2017 )

Appel à projets autisme 2017 de la Fondation Orange
( 25 février 2017 )

Ouverture du site officiel d’information sur l’autisme
( 22 février 2017 )

Cerveau : dépister précocement l’autisme par IRM ? / Sciences et Avenir
( 22 février 2017 )

Les « comportements-problèmes » au sein des établissements et services accueillant des enfants et adultes handicapés : Prévention et Réponses
( 22 février 2017 )

L’autisme : quelles origines, quels traitements ? émission France culture
( 22 février 2017 )

La CNSA met en ligne le tronc commun du métier des maisons départementales des personnes handicapées (MDPH)
( 22 février 2017 )

Comment favoriser des parcours fluides et éviter des ruptures pour les personnes avec autisme
( 22 février 2017 )

Direction Générale de l’Offre de Soins : rapport 2012
( 3 août 2013 )

Crise ouverte au Ministère de la Santé
( 3 août 2013 )

voir toutes les actualités
 
Accueil du site > Articles > Actualités de l’autisme et du handicap > La psychiatrie en France : de la stigmatisation à la médecine de pointe (...)
La psychiatrie en France : de la stigmatisation à la médecine de pointe rapport avril 2009

La psychiatrie en France : de la stigmatisation à la médecine de pointe
Rapport n° 328 (2008-2009) de M. Alain MILON, fait au nom de l’Office parlementaire d’évaluation des politiques de santé, déposé le 8 avril 2009

http://www.senat.fr/rap/r08-328/r08-3281.pdf

http://www.senat.fr/rap/r08-328/r08-328_mono.html#toc78

Résumé dans le journal Le Monde :

Le résumé :
http://www.lemonde.fr/societe/article/2009/06/03/un-rapport-senatorial-
souligne-l-etat-inquietant-de-la-psychiatrie_1201936_3224.html

Extraits :

S’agissant des populations les plus fragiles, on compte 650 000 handicapés mentaux en France, dont près de 10 % sont pris en charge à temps plein. La démence touche 860 000 personnes et pourrait en concerner 2,1 millions en 2040 avec l’allongement de la vie. Au-delà de l’âge de quatre-vingt-cinq ans, 15 % de la population seraient touchés par la maladie d’Alzheimer. Les adolescents sont une population particulièrement à risque : on constate parmi eux 40 000 tentatives de suicides par an et une prévalence plus forte des troubles du comportement alimentaire. Par ailleurs, on dénombre 350 000 à 600 000 autistes - trois ou quatre garçons pour une fille - tandis que 25 % des détenus présenteraient des troubles mentaux et 80 % auraient souffert d’un trouble psychiatrique pendant leur détention. Enfin, il ne faut pas négliger les nombreuses pathologies émergentes, dont les cyberaddictions, et rappeler que 8 % de la population française a fait une tentative de suicide au cours de sa vie.

Nicolas About, président, a souhaité savoir quelles sont les maladies psychiatriques émergentes dont le Haut Conseil de la santé publique souhaite améliorer la détection chez les enfants et adolescents.

Guy Gozlan a précisé qu’il s’agit des troubles envahissants du développement comme l’autisme, et des prémices de maladies se caractérisant par des troubles de l’humeur de type maniaco-dépressif ou schizophrénie.

J’avais cru entendre Mme Létard dire que l’autisme n’était pas une maladie psychiatrique !

On est troublé aussi de voir citée la fondation Fondamental dont les recherches portent sur la schizophrénie, les troubles bi-polaires et l’autisme.

L’ambiguïté de mental en France continue : les troubles mentaux ce sont les troubles psychiatriques alors que ce mot ne s’utilise pas ainsi ailleurs.

 
    Association partenaire d'Autisme France