Rechercher :

 
  accueil  
  articles  
  l'association
  forum  
  Liens  
  contacts  
         
 
 


Actualités de l’autisme
et du handicap


 
 

Retarder la prise en charge adéquate des enfants autistes a un coût pour l’enfant et la société
( 25 février 2017 )

Appel à projets autisme 2017 de la Fondation Orange
( 25 février 2017 )

Ouverture du site officiel d’information sur l’autisme
( 22 février 2017 )

Cerveau : dépister précocement l’autisme par IRM ? / Sciences et Avenir
( 22 février 2017 )

Les « comportements-problèmes » au sein des établissements et services accueillant des enfants et adultes handicapés : Prévention et Réponses
( 22 février 2017 )

L’autisme : quelles origines, quels traitements ? émission France culture
( 22 février 2017 )

La CNSA met en ligne le tronc commun du métier des maisons départementales des personnes handicapées (MDPH)
( 22 février 2017 )

Comment favoriser des parcours fluides et éviter des ruptures pour les personnes avec autisme
( 22 février 2017 )

Direction Générale de l’Offre de Soins : rapport 2012
( 3 août 2013 )

Crise ouverte au Ministère de la Santé
( 3 août 2013 )

voir toutes les actualités
 
Accueil du site > Articles > Actualités de l’autisme et du handicap > Unités spécifiques en établissements pour les malades d’Alzheimer présentant (...)
Unités spécifiques en établissements pour les malades d’Alzheimer présentant des troubles du comportement : parution du cahier des charges ; Pourquoi ce qui est possible pour la maladie d’Alzheimer ne l’est pas pour les personnes atteintes d’autisme ? Ras-le-bol des fantasmes psys !

Unités spécifiques en établissements pour les malades d’Alzheimer présentant des troubles du comportement : parution du cahier des charges

Le cahier des charges : http://www.plan-alzheimer.gouv.fr/pdf/cahier.pdf

Extraits :

3.3 Les modalites d’accompagnement et de soins appropriées
Les principales techniques enoncees ci-dessous, qui concourent à la mise en oeuvre du projet d’accompagnement et de soins, font l’objet, au sein de l’EHPAD, d’un protocole qui est suivi et évalué. Ces techniques portent sur :
la prise en charge des troubles du comportement lors de la toilette, de la prise des
repas, ... ;
les stratégies alternatives à la contention et les règles à suivre si la contention s’avère
indispensable ;
le suivi de l’évolution de la maladie et de l’apparition de nouveaux symptômes ;
la bonne utilisation des thérapeutiques sédatives ;
la transmission des informations aux différentes équipes,

3.4. L accompagnement personnalisé de vie et de soins
Le programme d’activités est élaboré par l’ergothérapeute et/ou le psychomotricien, en lien avec le medecin coordonnateur, le psychologue et I’équipe,
Ce programme s’intègre dans le projet de vie de la personne au sein de l’établissement.
Les activites thérapeutiques organisées par I’ergothérapeute et/ou le psychomotricien nécessitent une prescription médicale,
L’accompagnement est régulièrement réévalué et adapté en fonction des besoins de la personne. La synthèse et la transmission des informations concernant le résident sont mentionnées dans un dossier’’ .

4. LE PERSONNEL SOIGNANT INTERVENANT DANS LE POLE
4.1 4.2 La formation du personnel
Les professionnels intervenant au sein du pôle sont formés :

 à l’utilisation des outils d’évaluation ;

 aux techniques d’observation et d’analyse des comportements ;
-aux techniques de soins et de communication adaptées aux malades d’ Alzheimer ou
atteints de maladie apparentée ;
-à la prise en charge des troubles du comportement (notarnment aux stratégies non
médicamenteuses de gestion des symptômes psycho-comportementaux).
Les autres personnels susceptibles d’intervenir dans le pôle sont formés notamment à la prise en charge des troubles du comportement perturbateurs liés à la maladie.
L’ensemble du personnel de l’EHPAD est sensibilisé à cet accompagnement

Pourquoi ce qui est possible pour la maladie d’Alzheimer ne l’est pas pour les personnes atteintes d’autisme ? Ras-le-bol des fantasmes psys !

 
    Association partenaire d'Autisme France